Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 19:22
Y a des fois, on est des fous furieux....

Nous revoilà à Flic en Flac!
Baroudeurs dans l'âme, même avec une courte nuit et une petite sieste sous le parasol, et bien qu'ayant petit déjeuné ("repas payé, repas mangé" comme dit mon frère) comme des goinfres, à l'heure de midi, il nous faut nous mettre en quête d'un moyen de restauration car nous sommes en demi-pension.

Allan supporte pas trop le décalage horaire :P

Et, tenez-vous bien, le guide du routard nous indique qu'il y a un Spar à Flic en Flac. Sans se rendre compte du trajet que nous avions effectué le matin même en bus, nous lançons dans notre expédition de ravitaillement en longeant les plages des hôtels (ouah, c'est beau chez Hilton! Ah ici, ils ont des bungalows individuels avec des toits de paille...) jusqu'à sortir de la zone hôtelière et tomber sur une plage publique bordée de filaos où nous avions aperçus le matin même des familles mauriciennes qui avaient installé le pique-nique et parfois même les tentes. Cela fait trois quarts d'heures que nous marchons mais nous sommes encore loin de notre but. Il nous faudra encore passer devant le cimetière, divers restaurants (dont Pépé, les meilleures pizza de l'île Maurice d'après le Guide du Routard), la police, la Poste et enfin, le Spar. On compte alors deux blessés et un mort par déshydratation XD
Etrange, au retour nous avons pris un taxi ^^.

Le chemin en bord de plage (bon là c'est direction le Morne pas Flic en Flac)

La Poste Mauricienne de Flic en Flac.


Un aperçu des habitations en bord de mer, sous les filaos...


Chez Pépé - Spécialités italiennes à Flic en Flac

Mais cela ne nous a pas arrêtés pour autant dans notre élan. Le deuxième jour, nous repartons en ville, en taxi à l'aller, à pied au retour. Après ça Allan n'est plus revenu XD
Fort heureusement, le bus est venu à notre secours! Et pour dix roupies mauriciennes (soit 25 centimes d'euros), il nous emmenait cahin-caha du Hilton (500m après le Sofitel) à Flic en Flac.
Et les bus mauriciens, c'est quelque chose. Déjà, il s'agit de compagnies privées (entendez que quiconque possède un bus, peut obtenir auprès du gouvernement le droit de desservir une ligne), donc ils se battent pour te faire monter dans leur bus plutôt que celui du voisin, la cabine du chauffeur est très personnelle (petits oeufs de Pâques suspendus au plafond, poème en sanskrit, d'accord je sais pas lire le sanskrit alors si ça se trouve y avait juste marquer "ne pas parler au chauffeur" XD, ...)

Et puis les bus ont déjà vu passer du monde, avec leurs couleurs élimées, leurs vieilles banquettes en cuir et leurs sonnettes pour descendre. C'est dire si on déparait pas un poil dans le bestiau avec nos lunettes de soleil. Mais qu'est-ce que c'était pratique pour aller faire les boutiques en ville!

Dans la suite de nos aventures mauriciennes, vous découvrirez un peu l'île Maurice dans sa totalité (le tour est vite fait croyez-moi :P)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alan 03/04/2008 00:31

C'est toi en photo?

Julie 03/04/2008 17:39


Non c'est ma môman XD


Compteur

Il y a    personne(s) égarée(s) sur ce blog!

Recherche

Là où j'aime me balader

 

header_home_tmpphpfuozMb.jpg

gohlgrinm

banniere-alethios.jpg

nanis.jpg

header_article_tmpphpieH1Gy.jpg

header_article_tmpphpUdT0TX.jpg

header_home_tmpphpat9heR.jpg

pandorre

Bandeau-g8.gif

bannierejess.jpg

http://www.lejapon.fr/bans/mediumban_lejapon-fr2.gif