Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 21:36

Un personnage masculin encore mais la divine Hiromu Arakawa, déesse des alchimistes en uniforme militaire veille sur moi et je n'ai rien à craindre en ce jour de tristesse. Tribute to Edward Elric parvenu au bout de son périple.


Je n'y croyais pas, quand j'avais lu sur le net que le 108ème chapitre serait l'ultime de l'aventure Fullmetal Alchemist même si ça sentait la fin T_T Et pourtant c'est vrai. Aujourd'hui le rideau tombe sur les péripéties d'Ed et Al les deux jeuness prodiges l'alchimie lancés dans une quête pour retrouver leurs corps perdus au cours d'une transmutation humaine interdite. Y parviendront-ils, ben je viens pas vous gâcher la fin de l'histoire alors que l'enjeu s'est déplacé du but original. Un très beau chapitre de 113 pages tout de même pour clore d'oeuvre Fullmetal Alchemist (comme si Hiromu avait voulu couper les ponts, ne pas faire durer la peine).

Ed-end.jpg

Je suis venue aux mangas véritablement par FMA diffusé en 2005 sur Canal+ C'était le coup de foudre (comme d'hab si vous avez suivi ce que je vous racontais de mes lectures nippones). 2010 semble sonner le glas de tellement de mangas que j'aime (Tsubasa, Holic qui glissent vers le dénouement, Nana, Bleach, Chevalier d'Eon clos déjà, FMA T___T) mais qu'est-ce que je vais lire ????!!! Je suis inconsolable. Je ne reverrai plus l'alchimiste pas plus grand qu'un haricot, le colonel Mustang talonné par l'intraitable lieutenant Hawkeye, les deux folles Izumi Curtis et Olivia Armstrong qui me font délirer, Hughes et Lust (mais ça ça fait un moment T____T) et j'en passe.


Note pour moi-même: ne plus s'investir émotionnellement dans les mangas et les bouquins en saga, chaque fois que ça se termine ça me déprime. Bon je vais me réécouter l'album de Mozart l'opéra Rock en boucle. Ah non c'est déjà le cas, alors je vais me faire de Ooshima Michiru. Son petit requiem pour le film Fullmetal Alchemist Conqueror of Shamballa, histoire d'être dans le ton. (attention si vous n'avez pas vu le film, spoil!)

Repost 0
Published by Jillian - dans Livres & Mangas
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 11:45
Je suis une fan inconditionnelle de D.Gray-Man (je vous l'ai dit de toute façon, tous les mangas que je lis sont des coups de coeur. D.Gray-Man, que je lorgnais dans la mangathèque fraternelle d'un oeil morne, n'échappe pas à la règle ^^) et du trait de Katsura Hoshino. Mais c'est un niveau nettement au dessus des Clamp,  de Seirei no Moribito, de  Witch Hunter, d'Elfen Lied et de Black Lagoon (ou comment vous remettre discrètement une couche des précédents fan-art). Il y a quelque chose dans le dessin de cette jeune mangaka (30 ans) que je n'arrive pas à cerner. Alors je m'entraîne d'arrache-pied en ce moment pour tenter bêtement de copier le maître.

Et ça donne ça:

d-gray-man
Que je me suis amusée à retoucher vite fait au scan
d-gray-man sepia


Dessi
n inspiré de Miranda Lotto une des exorcistes de la Congrégation de l'Ombre

lenalee-road-miranda
la copie
01.jpg
L'originale


37f509fab1_37434486_o2.jpg
Pour l'histoire, D.Gray-Man c'est la lutte des exorcistes appartenant à une organisation secrète du Vatican contre le comte millénaire, un personnage mystérieux qui veut détruire l'humanité à l'aide d'armes de guerre nommées Akuma (démons) qui ont la faculté de voler les corps des êtres humains en proie au désespoir. Les exorcistes quant à eux disposent d'armes anti-Akuma, l'innocence ou cristal divin, qui font d'eux des êtres au-dessus du commun des mortels. Le personnage central du manga, Allen Walker, est un exorciste de type symbiotique, il ne fait qu'un avec son innocence, implantée dans sa main gauche (accessoirement difforme).
21m55jq.jpg
D.Gray-Man de Katsura Hoshino
Editions Glénat
Tomes: 18 (en cours)
Prix: 6€50

Cet après-midi je suis à Japan Expo Sud, j'espère ne pas tomber sur trop de cosplayeuses énormes en mini-jupe de Lenalee comme c'est souvent le cas...
Repost 0
Published by Jillian - dans Livres & Mangas
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 22:24

dans Witch Hunter.

http://photos.froggytest.com/d/44536-2/Witch+Hunter+tome+6.jpg Je ne vous ai jamais parlé de Witch Hunter ? 

 Un de mes coups de coeur en manga (bon tous les mangas que je lis sont des coups de coeurs, avec moi ça passe ou ça passe pas).

 Pourtant quand mon frère a acheté le premier tome il y a un peu plus de deux ans sur le stand de Ki-Oon à la Japan Expo, il partait mal très mal. Witch Hunter ça resemblait trop à beaucoup d'autres choses, et surtout à D-Gray Man. Une organisation de chasseurs de sorcières, celles-ci ayant déclaré la guerre aux humains, un personnage qui mène sa quête, torturé par un passé mystérieux, un être cher disparu, un maître absent. Jusqu'au design dudit personnage succédané d'Allen Walker: cheveux blanc, uniforme noir, une créature étrange lui collant aux basques.

Et pourtant, pourtant!, les tribulations de Tasha Godspell, courant après sa jeune soeur devenue folle sous l'emprise de ses pouvoirs de sorcière, accompagné  de son supporter Halloween, une citrouille gouailleuse, m'ont vite conquise.

 

Les chara-design sont plus que sympas, assez atypiques et de très bonne qualité, et l'humour est omniprésent, même au milieu d'une bataille.

 

Et donc, dans la lignée du "J'aurais voulu être..." de lundi, petit prétexte à un fan-art, si j'étais un personnage de Witch Hunter, ce serait une Sorcière Witch Hunter (oui parce que certaines sorcières se sont placées du côté des humains) de catégorie noire (comme Tasha et ses potes).

Nom: Silène

Type: Sorcière

Witch Hunter: classe A (catégorie noire)

Supporter: Maât (supporter divin)

Croquis 5223

Encore une fois, le dessin n'est pas fini...

 

Witch Hunter de CHO Jung-Man

Editions Ki-Oon

9 tomes parus en France (en cours)

Prix (bon point aussi): 5€95


Repost 0
Published by Jillian - dans Livres & Mangas
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 19:26

TôyaC’est vous dire si ces demoiselles ne se prennent pas au sérieux, même avec 20 ans de carrière, même en étant le collectif le plus lu au Japon et en France.

Et elles étaient cette année invitées d’honneur de Japan Expo. CLAMP jury du concours de cosplay organisé sur le thème de leurs œuvres. CLAMP en conférence de près de deux heures avec en prime Makino Yui, doublure de Sakura dans Tsubasa Reservoir Chronicle, qui passe dire « bonjour ». CLAMP devant des centaines de fans qui avaient la lèvre tremblotante, la larmichette à l’œil ou même carrément ouvert les vannes. Makino Yui nous fait même une petite fleur en interprétant une phrase qu’on attend désespérément dans Tsubasa « Shaolan-kun daisuki ! » (Shaolan, je t’aime !). Tout le monde crie, je peux mourir en paix après ça (bon c’est pas vraiment ce que je me disais y a deux jours quand la torche de la raffinerie s’est mise à cracher dans un boucan du diable XD).

Bon OK je fais ma fan de base, complètement lobotomisée, mais en soi, leur présence est déjà un événement. Par le passé, les quatre mangakas, (nanase, mokona, etc.) ne s’étaient produites que rarement hors du territoire nippon et jamais ensemble. Une première donc pour Paris et une surprise pour les CLAMP qui ont été accueillies sous des vivats que jamais Sarko il en aura des comme ça, c’est sûr ! De l’émotion, donc, mais pourquoi tant de fans. Parce que CLAMP c’est CLAMP et que si vous n’y avez jamais goûté vous ne pourrez pas comprendre. Et que ceux qui se limitent à Card Captor Sakura (le plus connu et le plus largement diffusé sans doute en France grâce à M6) en disant que c’est gnangnan et pour les gamins ne connaissent rien de leur œuvre. CLAMP ne se limitent pas qu’au shojo (manga pour filles) et aux magical girls en costume rose bonbon. Elles ont d’ailleurs commencé leur carrière avec un manga très sombre (RG Veda dont le trait a vieilli mais que je vous conseille) avec un fort penchant pour la dualité des personnages. Dualité qu’on retrouve très souvent dans l’œuvre de CLAMP, dualité des personnalités (Emeraude dans Magic Knight Rayearth, Hinoto dans X-1999, Kendappa et Ashura dans RG Veda), dualité des personnages (Tchii et Freya dans Chobits, les dragons du ciel et de la terre de X-1999, Kéro et Yué dans CCS, Shaolan et son clone dans Tsubasa, Mokona noir et Mokona blanc dans xxxHolic).

Sôma-Ô

Et leur œuvre, j’en ai découvert toute l’étendue à Japan Expo. Pensez donc, pour leur anniversaire, Pika et Tonkam, les deux éditeurs qui se partagent le gâteau (Tonkam les anciens, Pika les nouveaux et un peu Glénat au milieu) se sont donné le mot pour rééditer les séries en version collector. Cela va des volumes doubles de Sakura, Tokyo Babylone et Clover aux éditions reliées de RG Veda en coffret individuel. Mais comment je vais faire pour m’en sortir moi ? Ben en commençant des séries que je n’avais pas mais en restant raisonnable (RG Veda volume 1, Clover double volume 1, X double volume 1, Sakura double volume 3 et Chobits volume 8 histoire de finir cette série– « les doubles volumes sont beaucoup plus économiques » crié-je à ma carte bleue toute rouge !).

Umi Ryuzaki

Mon premier fan-art de Clamp - Umi Ryuzaki de Magic Knight Rayearth


Sakura-himeCa fait beaucoup vous trouvez ? Le problème avec CLAMP, contrairement à Ai Yazawa une autre de mes auteurs fétiches, c’est que ce ne sont pas tous des shojos ! Du coup, avec Yazawa, excepté Nana en cours, je ne suis jamais allée acheter le tome 1 de Parakiss et de Gokinjo en même temps (sachant que le premier est la suite du second, j’ai fait fort en l’achetant d’abord -___-‘) j’ai lu tout Parakiss, puis Gokinjo, puis Last Quarter…

Mais là chez CLAMP, il y a pas moins de trois œuvres en cours (Tsubasa, xxxHolic, Kobato. X est en stand-by XD), toutes dans un style différent (shonen, seinen, shojo) et les séries finies ! Bon certes, il y en a certaines que je ne commanderai pas (merci la Fnac !) parce qu’elles ont mal vieilli (le voleur aux cent visages, Dukalyon…) mais c’est bien faible comparé au reste !

 

 

Sakura de Clow

Mon premier fan-art de Tsubasa Reservoir Chronicle - Sakura Princesse de Clow

Repost 0
Published by Jillian - dans Livres & Mangas
commenter cet article
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 11:13

C'est article devait s'appeler "Tristan et Yseult dans l'Empire du Milieu", mais il était prévu que je l'écrive le 08/08/07 (soit mon dernier jour de stage) mais comme vous commencez à le savoir... j'ai eu la flemme pour changer. De retour chez moi, avec mon frangin greffé au modem, je ne risquais de le terminer. Et puis après, départ en Moselle auquel devait vite succéder un vol pour l'Egypte... mais que nenni! Une malédiction, née du fait que nous n'avons jusqu'alors été en Egypte qu'en années PAIRES (2000, 2002, 2004, 2006), a contraint maman (en sus du médecin qui était très contrariant) à ne pas prendre l'avion par l'arrivée d'une sinusite gravissime (et c'est vrai qu'elle est gravissime, oedeme et tout le tintouin mais passons, maman va mieux... enfin elle dit qu'elle va mieux :-()
Résultat des courses: coincés à Fraquelfing les bains... Enfin avec mes galères de logement et de boulot on peut pas dire qu'on s'ennuie... limite je regrette l'Italie (d'ailleurs mon tuteur vient de m'envoyer un mail comme quoi ils ne retrouvent pas la spécification que j'ai révisée pour eux -_-').
Bref, après ce résumé de mes courtes et mornes vacances, je vais passer à un survol de mes lectures estivales en commençant par:

"L'éternité n'est pas de trop" de François Cheng: (couverture à venir)
Ca fait un moment que j'ai fini de le lire celui-là (avant HP7 c'est dire...)
. L'histoire d'un amour impossible à la fin de l'ère des Ming, où la Chine impériale part à vau l'eau.
Dao-Sheng, violoniste dans une troupe itinérante, a vingt ans quand il aperçoit derrière un paravent le regard d'une jeune fille de son âge: Lan-Ying (Fine Orchidée). Ce seul regard, ce sourire qu'ils échangent, scelle le sort du jeune homme. Car Lan-Ying est fiancée à un jeune seigneur local auquel le manège n'a guère plu. Celui-ci s'arrange donc pour envoyer Dao-Sheng au bagne.
Trente ans plus tard, après s'être évadé de l'enfer des déportés, avoir couru le pays et s'être finalement "rangé" en devenant le disciple d'un moine taoiste, Dao-Sheng, médecin et devin, quitte son monastère pour rejoindre le bourg où tout a commencé. Une seule motivation le pousse à entreprendre ce voyage: l'amour qu'il porte à Lan-Ying. De son côté, la belle Orchidée qui faisait vibrer le coeur des hommes n'est plus qu'une épouse étiolée, maintes fois bafouée par son coureur de mari qui ne la regarde plus. Minée par les épreuves et la tristesse, elle tombe gravement malade. C'est l'occasion pour Dao-Sheng, en devenant son médecin, de lui déclarer son amour. 
Même si tout les oppose dans cette Chine aux carcans innombrables, ils vont s'aimer à leur façon. Rien n'est dans le récit de François Cheng histoire de passion dévorante, de duel sanglants pour une promise à la manière de Roméo et Juliette. Ici le bonheur des amants se résumé à un regard, un sourire échangés chaque jour, comme la première fois; c'est, parfois même, s'ils l'osent, en catimini, une main qui prend l'autre, un simple contact enivrant. Tout le reste est inutile, superficiel. C'est une promesse qui les lie, celle de s'attendre, pour se retrouver, enfin libres de s'aimer, quitte à ce que ce ne soit qu'une unique fois l'an comme ces deux étoiles du Bouvier et de la Tisserande que la course du ciel ne ramène dans les bras l'un de l'autre qu'une unique nuit dans l'année. Et quitte à attendre, que ce soit dans cette vie ou dans l'autre, l'éternité ne sera pas de trop.
Voilà donc toute la poésie de cette romance chinoise, où les amants se résignent à attendre, assurés que, si ce n'est dans cette vie par delà la mort du moins, ils seront réunis.

Je vais faire l'impasse sur Harry Potter (z'avez qu'à le lire :P)

"Parce que je t'aime", de Guillaume Musso: (couverture à venir)
Layla, 5 ans, disparait dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents ne résisteront pas au drame. Si sa mère, Nicole, violoniste de renom, finit par se faire à l'idée qu'elle ne reverra jamais sa fille, son père, Mark, éminent psychologue, s'effondre et quitte le foyer. Persuadé que sa fille est toujours en vie, il va vivre deux années durant en marge de la société dans les égoûts de New-York avant de refaire surface un soir où il sauve sa femme d'une agression.
Evie est une jeune orpheline SDF qui n'a qu'une seule envie: se venger.
Alison Harrison, riche héritière, alimente régulièrement la presse à scandale par ses multiples frasques.
Quand en mars 2007, cinq ans jour pour jour après sa disparition, Layla réapparait au même endroit, son père traverse le pays, seul, pour aller la chercher. Si l'enfant est en bonne santé, elle ne prononce cependant pas un seul mot.
Dans l'avion qui les ramène à New-York, Mark, Layla, Evie et Alison vont se croiser, se confier. 
Quel lien les unit? Où était passée Layla pendant ces cinq années?

Une préface de l'auteur demande de ne pas révéler la fin à nos amis. C'est vrai qu'elle est épatante.
Ce livre est un petit bijou, une fluidité d'écriture, une trame très bien tracée, des personnages complexes et attachants et surtout un fil invisible qui petit à petit, à travers les révélations des personnages vous emmène avec brio jusqu'à la conclusion surprenante et juste de cette magnifique histoire.

Guillaume Musso a écrit trois autres livres, et s'ils sont aussi beaux que "Parce que je t'aime", pas de problème, je vais les dévorer.
Un point à préciser: quand vous avez commencé, difficile de décrocher. Il a été dévoré en deux jours (et je ne me suis arretée que parce qu'il y avait du monde à la maison dimanche :P).

Vous l'avez compris, je vous conseille vivement ces deux livres (et Harry Potter aussi!!!!).
En ce moment, je me suis plongée dans l'histoire cathare avec deux ouvrages un peu "mastocs" remplis de noms et de dates à n'en plus finir. Madame Kate Mosse (Labyrinth) m'a contaminée...

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 11:58
Couverture UK enfantsIl est là, il est beau, il est grand, il est fort, il fait... 21x18cm, 600 pages et des brouettes, couverture cartonnée, éditions Blomsburry... Mais qui est-ce donc? Harry Potter and the Deathly Hallows, bien sur! Surnommé affectueusement HP7. (rien à voir avec un ordi ou une imprimante, n'est-ce pas miss? :-P)

Bon d'accord, j'ai quelque chose comme deux semaines de retard, mais ça c'est la faute de la Fnac... Quand on vous dit "réservez en avant première HP7 sur notre site", vous vous dites que vous l'aurez dans la boite aux lettres samedi 21 juillet, le jour de la sortie officielle. Et c'est ce que laisse entendre l'envoi du mail, la veille, vous disant que votre livre est bien parti (e-mail mensonger d'ailleurs puisque ce n'était pas le cas au dire de Collissimo qui suivait mon colis). Sauf qu'aux mois de Juillet et Aout, pas de camion la Poste qui circulent le samedi, donc colis, si colis il y a, bloqué au tri de St Laurent du Var... Donc livre qui arrive mardi à la maison, pas moyen de le récupérer avant samedi, entre temps je commence un autre roman (parce que sinon je m'ennuie lol)... De fil en aiguille, j'ai commencé HP7 avant hier soir.

Et déjà j'ai fait la conne: pour regarder le nombres de pages, j'ai immanquablement lu le titre du dernier chapitre et un nom qui trainait par là, mais le nom, il aurait pas du etre là, ça craint, ça craint, ça craint!!!!

Bref, va y avoir du rebondissement dans ce dernier tome, un truc de fou pour la pottermaniac que je suis (limite potteraddict lol) et pour tous ceux qui ont pas le courage, l'envie, les moyens de le lire en anglais, va falloir attendre octobre et vous boucher les oreilles (pour ceux qui ont eu la chance d'etre préservés de toutes les conneries qui ont été balancées dans la presse suite à un scandale de divulgation un jour avant la sortie) pour pas entendre ce que les anglophones ont lu^^ Mais moi je suis pas comme ça (ou presque, mea culpa Alex pour la pierre de lumière, en plus je me suis trompée d'un tome ça t'a tout gaché :-S)
Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 12:40

Il y a deux semaines quand j'ai acheté une palette graphique, ça ressemblait plus à un caprice de gamine pourrie gatée qui obtient toujours tout ce qu'elle veut (j'assume, j'ai été élevée comme ça ma mère est trop bonne pate. Avec mon père ç'aurait certainement été une autre histoire :P). Faut avouer sans détour que je ne passe pas mes journées à crayonner ( sauf quand j'ai cours, mais ça c'est mons système complexe qui fait que je fais plus facilement des trucs qui me plaisent quand je dois m'occuper de trucs qui me plaisent moins, comme mon rapport de master prioritaire et mon bouquin^^) et le résultat est très souvent bien loin d'etre admirable.

Mais cet achat, pour compulsif qu'il fut, fait suite à la découverte d'un logiciel génial mais ingérable à la souris (d'autant que je n'ai qu'un touch pad, mais meme avec une souris "empruntée" au bureau c'est la galère): Manga Studio 3 de E Frontier (boite américaine qui ne commercialise pas en France, et qui fait payer l'envoi du logiciel la moitié de son prix :'( quand je pense qu'il y était à 49€, contre 37 + 21€ de frais de port, à la Japan Expo et que ma mauvaise conscience m'a interdit de l'acheter pour remplacer ma version démo qui va expirer...).

Bon dans les grandes lignes, ce logiciel permet de concevoir des crayonnés à l'impression un manga ou une BD (enfin c'est pas vraiment adapté à une version couleur). Faut pas rever, ça vous fait pas les dessins non plus^^.

 

Avantages indéniables:

- adieu les traces de crayon sur la feuille parce que t'as repassé trois fois un détail qui finalement à succomber à l'effacement rageur de la gommes

- adieu la mine de crayon que t'as taillée hyper fin et qui pète en plein tracé

- adieu les minons de gommes qui s'étalent un peu partout (sous la feuille c'est bien ça fait des marques quand tu passes dessus avec le crayon, ou entre les touches de clavier de l'ordi posé ouvert sur le bureau parce que tu dessines en musique...)

- plus la peine de jeter ta feuille et de tout recommencer si t'as merdé l'encrage

- merci le zoom pour aller rajouter un détail minsucule mais qui fait toute la différence

- plus besoin de se casser la tete pour le positionnement des composants du dessin, grace à la superposition de couche (layer), on peut dessiner puis ajuster la position du dessin par rapport au reste de la page...

 

Bref que du bonheur!

Premier essai (réalisé à la souris avec dessins importés en scan):

Une petite composition inspirée d'un chapitre de la Revanche des Anges (pour Laura qui l'a lu, la suite du Palimpseste de la Sorcière)

 

 

 

 

 

 

 

 Le crayonné apparait encore

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ajout des couches de couleurs avec ombrages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tentative d'encrage (j'aurais du réglé la plume plus fine pour les yeux) et rajout d'un personnage totalement dessiné à la palette graphique.

 

 

 

 

 

 

Deux autres dessins réalisés cette semaine, un petit avatar de Tout N'est Qu'Illusion que je voulais mettre sur le blog en lien direct vers le site de mon éditeur, le jour où mon livre sortira (ne désespérons pas...) et une couverture pour un mini projet de BD annexe à la Revanche des Anges dont je suis en train de concevoir le story-board^^

 Oui bon il est tout petit, c'est normal je l'utilise en avatar sur les forums^^ (vous arrivez encore à voir que c'est une nana avec un flingue et une autre en jupe, non?)

Bon vous l'aurez compris je suis trop fière de ce dessin, mon dragon il pète trop, il faudrait juste que je retouche ma sirène, surtout sa tenue un peu fadasse, mais j'adore!!! (oui c'est un sirène, elle a pas de queue mais le premier à faire allusion à ces créatures, Homère dans l'Odyssée, n'a jamais précisé leur forme, ce n'est que plus tardivement, au moyen-age avec la légende de Mélusine, qu'on a assimilé la sirène à l'image d'une créature mi-femme, mi-serpente, alors la mienne peut bien avoir des jambes, des canines proéminentes et des coraux dans les cheveux si je veux^^)

Je vous présente donc Meg Flunders (à gauche) et Emi Carter (à droite) en version couleur avec l'horrible uniforme de la criminelle porté par Meg avec... des escarpins lol quelle classe! Et une petite Emi qui tient résolument un revolver dans ses mimines avec un air farouchement décidé... mais à quoi?

Et pourquoi un dragon et une sirène d'abord? ahahah vous saurez pas :P

 

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 11:07

Et je suis de nouveau devant cet ordi de merde qui ce matin s'amuse à redémarrer tout seul et perdre mes données over-blog grrrr!

Voici les photos tant attendues du mariage de mon oncle dans le Nord-Est!!! Non je déconne évidemment. Si je me suis barrée en courant du bureau jeudi dernier c'était plutot pour monter à Paris avec mon frère voir la Japan Expo^^

Par où commencer le récit? Y a des gens bien intelligents qui diraient par le début. Ouais mais non, je vais faire ça par thèmes, c'est plus marrant.

Et je n'attaquerai meme pas par l'expo elle-meme mais par une petite mise en bouche (conséquente) histoire de rire un peu... (moi jaune personnellement mais vous pouvez vous moquer tant que vous voulez).

 

J'aime pas ces tickets!!!

Rappelons d'abord les faits: c'est la première fois que je me lance dans une expédition parisienne avec mon frangin! Stress supplémentaire ajouté à mes habituelles prises de tete liées à une organisation qui tombera forcément à l'eau pour causes diverses. Tain et si je le perds dans le RER celui-là? Bon remarque, je pourrais toujours demander aux gens:"Vous n'auriez pas croisé un émigré clandestin tout bronzé d'un mètre quatre-vingt-dix avec un sac à dos et un air un peu paumé?"

Le RER, le TER et autres galERES à Paris.

Paris est une très très belle ville, où j'aime beaucoup me balader (vers le Louvre, Montmartre ou Notre-Dame^^), mais ce week-end, quand j'ai déambulé dans les rues parisiennes c'était plus en courant pour attraper le RER...

Le RER, c'est cher et puis comme j'aime pas les transports en commun où on est dépendant des horaires, il gagnera jamais une place dans mon coeur. A la rigueur je lui préfère le métro (qui lui est rapide et pas trop cher, tant qu'on sort pas de la station, on peut aller d'un bout à l'autre de la ville avec 1€50).

Vendredi: journée où il fallait éviter le réseau RATP-SNCF d'Ile de France.

Arrivée à Paris à midi, aéroport d'Orly (voilà j'ai fait ma radine, pour dix euros d'économiser sur l'atterrissage à Roissy j'ai claqué 72€ dans les transports, bien le calcul -_-'), Orlyval + RER B direction Aulnay sous bois (qui fait liaison avec le TER pour Dammartin-Juilly-St Mard où se trouve notre hotel, au passage casquage de 35?). A la caisse, l'employé:

"Ah oui mais ça sert à rien que je vous donne un billet pour dammartin, le prochain depuis Aulnay part à 17h30."

...

"Par contre y en a un direct dans 50 minutes depuis la gare du Nord."

Mais j'en viens !(style Astérix répondant à une employée de la maison qui rend fou qui le renvoi au guichet XII, dans les XII travaux d'Astérix pour ceux qui l'ont vu)

Retour à la gare du Nord, pour prendre le TER, avec les horaires de cette ligne (qui nous auront bien servis...). Et en consultant ce petit dépliant de quelques centimètre carrés de papier, nouveau problème: le prochain train qui nous permettrait de rejoindre le parc des expo via Aulnay il est à... 18h. L'expo ferme à 19! Au secours, on n'a pas acheté nos billets pour rien quand meme!!!

A la réception de l'hotel:

"Y a-t-il un moyen simple et rapide de rejoindre le parc des expos depuis l'hotel?"

"Vous etes venus en voiture?"

"Non (pas rangé ma fiesta dans la soute moi!)"

"Vous etes venus en navette depuis Roissy, alors!"

"Ah non ma petite dame nous on débarque à pied de la gare depuis Orly!"

"Ah mais la navette va vous déposer au RER de Roissy et le parc des expos est à deux arrets."

Cool merci :') (j'en pleure presque de joie)

Je reviendrai à la Japan dans quelques minutes (les impatients revenaient dans cinq-dix lignes)

Le soir: nouvelle embrouille.

On doit retrouver Seb pour aller manger dans un restau japonais (quitte à aller à la Japan Expo autant faire tout dans le japonais). C'est Allan qui s'est occupé de repérer le restau.

Première direction: l'Opéra (je me souvenais que c'était dans le coin donc ok). En attendant le métro 3, réflexion sur un plan du métro:

"alors sur le site, ils disaient qu'il y avait trois possibilité, Opéra, Pyramides ou les Halles."

"Et c'était quoi le plus près?"

"Les halles."

Ouais en fait on aurait du s'en tenir à l'Opéra qui était le plus près. Résultat: arrivés à 20h45 au restau (parce qu'il nous a fallu 45 minutes pour avoir un ticket de RER tellement c'était la queue au parc des expos), il y a la queue devant, on finit par rentrer, commander, manger (bon y a encore eu des cou*****, mais j'en parlerai ailleurs^^) et à 22h30 on sort du restau le bide plein, prenant tranquillement la route du métro 3, arret de l'Opéra, il est 22h40, je m'affole parce que le TER à la gare du Nord part à 22h51... On est dans la merde.

Heureusement (dénouement heureux à cette histoire), la navette de l'hotel vient nous chercher à Roissy à 23h40 (heureusement que le RER B fonctionne tard) alors qu'elle a fini donc service depuis une heure (bien fait de prendre le numéro, tiens).

Bon j'arrete de vous ennuyer avec mes histoires. C'était juste pour dire que je passe mon temps à courir après les transports en communs... C'est pour ça que je les aime pas!!!!

 

La Japan Expo (là y en a qui disent ouf):

D'abord, ça été une bonne occasion de rencontrer des gens avec qui je discute sur le chan d'Addict (Shintaro c'est bien fait pour toi XP): angelusia et xalofar (merde mais j'ai pas pensé non plus à prendre de photos du groupe, vraiment trop stupide moi!!)

 

Angelusia avec ses oreilles noires^^ (eh oui, a plus la photo d'Angy elle m'a demandé de la retirer XP)

Le parc des expositions: C'est immense, mais vraiment immense!!

La foule: elle est énorme, mais vraiment énorme. Mais où est-ce qu'ils les entassent une fois rentrés dans l'expo? ils étaient des milliers, une marée humaine montant gaillardement à l'assaut des halls d'entrée, semée de gens déguisés en leur héros préféré (et c'est là que tu te dis, après avoir croisé un mec déguisé en Card Captor Sakura, que t'es pas à ta place dans ce lieu, que t'es pas encore assez atteint pour faire la queue au milieu de tous ces gens à fond dans leur passion...).

L'expo: tu rentres et tu tombes tout de suite sur les stands des éditeurs. C'est à ce contest qu'ils doivent faire leur plus gros chiffre (et je ne suis pas de ceux qui démentiront les statistiques cette année). Si on pousse plus loin que le stand Kana et son Kyuubi gigantesque en baudruche (encore oublié de prendre une photo moi), on trouve... le stand Delcourt, le stand kurokawa, Kaze, ça y est on a fait tous les stands en K? Ah non, il reste Ki-oon (Tsukihime, Mahoromatic, Ubelblatt...), le stand Dybex... puis le stand Dofus (gigantesque aussi avec une statue de dofus)... Bon de ce coté y a que des stands commerciaux...

 

Alphonse Elric chez Dybex

Les nouveaux pokémon du jeu Perle et Diamant (s'arreteront plus) l'est mimi!!^^

Nana, la poule aux oeufs d'or de Delcourt (et mon manga coup de foudre^^ argh ma carte bleue...)

De l'autre coté, il y a aussi beaucoup de stands commerciaux (est-ce qu'il y a un stand qui ne vend rien dans cette expo??) mais il n'y a pas que ça non plus.

En fait il y a tellement à voir, à faire qu'on ne sait plus où donner de la tete.

Dans le désordre, qui ira écouter de la JPop sur les stands aménagés à cet effet (écrans plats+chaises+posters de groupes style Arc-en-ciel);

qui ira dessiner sur les fresques des murs du mangapop village (y a des gens, je tuerais pour savoir dessiner comme eux...); qui ira, en bon otaku, mater les projections (Devil May Cry, Fullmetal Alchemist le Film, Rozen Maiden, Afro Samurai...);

qui ira tester ses connaissances sur l'univers manga et anime  dans l'un des multiples quizz et jeux loufoques comme le sushi quizz ou le ramen pas ta fraise (sorte de question pour un champion où pour buzzer il faut avaler un bol de ramen, donc faut manger rapidement, pourquoi Allan n'a pas été choisi??) où mine de rien chaque participant repart avec un lot (ouiin le volume avant-première de murder princess!!!);

qui ira perdre des heures sur les jeux vidéos;

qui ira, plus sérieusement, s'instruire sur le Japon grace aux diverses conférences; qui ira se remplir les yeux des démonstrations d'arts martiaux (hein le catch féminin Xalofar...!!);

qui ira s'égosiller sur ses génériques préférés (et me faire péter de rire) devant l'écran géant du karaoké en revant de participer à la nouvelle star;

Démonstration de kimonos (traditionnels? je doute, il faut trois plombes pour les mettre)

qui ira admirer les défilés de créations des jeunes créateurs japonais tout en écoutant Nana Kitade en live;

qui ira faire mumuse au Matsuri et j'en passe...

 

Démonstration de Kendo

Commençons par le Matsuri tiens. Koikèce? Le matsuri c'est un festival d'été (y en a plusieurs) que l'on rencontre fréquemment dans les mangas et les animations japonaises, genre fetes foraines sans les gros manèges, où les japonais habillés en yukata se baladent, mangent des takoyaki et autres spécialités culinaires, et pechent des poissons rouges avec des épuisettes en papier.

 Bon, vous oubliez les yukata et la bouffe et vous obtenez le matsuri de la Japan Expo. Au menu, bowling, billard japonais, Omikuji (oracle qu'on tire en secouant une boite oblongue), Tanabata (accrochez votre voeu à une branche de bambou), Origami (tain Yoda il tue^^)...

 

Apprendre à plier une feuille tu devras...

Les quizz.

J'ai remarqué deux choses:

1 ma culture manga/anime est très peu développée et se limite à trois oeuvres majeures de Clamp (Sakura, Tsubasa et X), à Fullmetal Alchemist, Black Lagoon et Nana...

2 à quatre (angy, xalofar, mon frère et moi), on regroupe une bonne partie de l'univers manga (enfin surtout Allan, après xalofar, Death Note, angy tout Clamp et moi Nana:()

On aura eu droit à pas mal de trucs marrants dans ces jeux: une toute petite nénétte qui nous fait un kamehameha, un otaku aux cheveux hyper longs qui nous imite une attaque de sailor moon^^ Le ridicule ne tue pas puisque le meme type est remonté sur scène pour le maillon faible (et s'est fait éliminer en demi-finale parce qu'il était maillon fort...XD).

Le ramen pas ta fraise (la fille de droite était d'une lenteur à manger ses nouilles^^)

Meme si le principe du ramen pas ta fraise était sympa, on n'est pas resté, on a filé vers le défilé Laforet et le concert de Nana Kitade.

En fait de concert, la file d'attente pour rentrer dans l'amphi est tellement longue (une réplique de celle du matin pour rentrer dans l'expo) qu'on arrive pour le salut des mannequins qui ont défilé (et les quelques bribes de Kesenai Tsumi entendues de loin résonnent encore à mes oreilles). Qu'à cela ne tienne, on enchaine avec deux démonstrations, une de karaté artistique (moi qui ai fait du karaté pendant 7 ans je trouve stupide d'accolé ces deux mots ensemble) et de kendo, puis sur le concours de Cosplay en individuel.

Une équipe de Bleach

Et là, qu'est-ce qu'on se poile. Si on omet les trois débilos puceaux en manque qui squattaient derrière nous et qui s'échauffaient chaque fois qu'une Misa ou une fille de FF se pointait sur scène, l'ambiance était vraiment extra. Certaines présentations étaient ridicules à mourir de rire (d'autres à pleurer mais bon). Les meilleurs: Tortue Géniale, la mort de South Park (la mort, identité étrange vient vous témoigner de son mal de vivre, musique de Born to Be alive, mdr n'importe quoi!), Ashe de FFXII (je vous raconte pas sa mise en scène c'est pas marrant sans les images et le son :P), et Hard Gay (que je ne connaissais pas mais qui est une star au Japon lol)

Des fans de Tsubasa Reservoir Chronicle

Tortue Géniale, vraiment GE-NIAL!!!

Jack Sparrow s'est perdu (s'il cherche le Black Pearl à Villepinte il a pas fini)

Ashe de FFXII (excellente présentation) mais écran+ appareil photo = photo floue

Prix de l'excentricité

Après tout ça on a essayé de trouver des oreilles noires de lapin à Angy (cf. photo plus haut^^), j'ai essayé de motiver mon frère à acheter des mangas (0_o) parce que je me sentais hyper coupable d'avoir dépensé plus que lui XP et pour cause:

seize volumes de Nana et un pack DVD (avec une cravate dans le pack^^)

Enfin, les stands où on a fait nos achats étaient bien on a eu droit à pleins de goodies (bon souvent inutiles mais l'intention compte :P):

une chaussette à portable fruit basket (en remplacement d'une paire de tongs en rupture de stock) au stand Delcourt

Un poster par manga acheté au stand Ki-oon (Tsukihime, Ubelblatt) mais comme ils en ont que 4 différents et que mon frère en acheté 9 mangas, on n'allait pas les prendre en double...

Des mangas et des posters lol

Un poster Interlude et un PVL (me demandait pas ce que ça veut dire, c'est les affiches-cartons publicitaires qui tiennent debout toutes seules) Nana chez Kaze...

Et j'ai meme pas acheté mes chaussons Mokona ni mon logiciel de dessin assisté par ordi!!!! (j'avais trop honte je vous dis!!!)

Bilan de ce week-end:

Le RER c'est pourri et c'est cher (oui bon c'est vrai je me répète, et alors?)

La Japan Expo c'est l'événement le plus vendeur de manga en France et ils en profitent tous bien à grand renfort de déco et de mises en scène pour que les fans soient ravis (y avait l'appart 707 de Nana mais c'était juste pour se faire tirer le portrait, j'ai meme pas pu visiter....)

Il y a des stands qui parlent vraiment du Japon en dehors de l'animation^^, des stands d'apprentissage de la caligraphie aussi.

Les conférences devaient etre intéréssantes (con de TER qui m'a fait raté celle sur la cuisine japonaise)

Les activités sont multiples, on peut pas s'ennuyer mais on déplore le manque de place (les salles installées avec des parois modulables auraient pu accueillir plus de monde pour les jeux, d'autant qu'il y avait de l'espace autour)

Le prix de la buvette et des snacks est intolérable

Les gens en cosplays m'ont fait péter de rire!!

 Un dernier pour la route: Allen Walker de D.Gray Man

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 09:39

La semaine dernière, je vous faisais l'éloge d'un bouquin génial, Labyrinth, retraçant une partie de l'histoire cathare. Son auteur, Kate Mosse (rien à voir avec le mannequin), a passé un temps considérable à parcourir les rues de Carcassone et les livres de la Bibliothèque de Toulouse pour que sa fiction se pare d'un fond historique riche et avéré. Et le résultat est à la hauteur.

Passons maintenant à l'"oeuvre" de Kathleen McGowan, "best-seller" de France Loisirs, devant "Labyrinth" (je me demande comment, mais la lecture d'été ne doit pas etre trop contraignante, on ne prend pas du Kant sur la plage).

Rapide synopsys: Maureen Pascal, journaliste et écrivain, a des visions de Marie-Madeleine, aux jours maudits qui précèdent la crucifixion, lui demandant son aide. De fil en aiguille, mademoiselle Pascal, qui semble etre l'objet d'intéret de toutes les sociétés secrètes, plus ou moins farfelues, liées à la magdalène, va découvrir qu'elle est de la lignée de Marie-Madeleine et Jésus. Jusque là rien que de très surprenant, on a déjà vu Sophie Neveu dans Da Vinci Code, tout le monde sait aujourd'hui que beaucoup de spécialistes considèrent Myriam de Magdala comme l'épouse du Christ et la première de ses apotres (meme l'Eglise fait des efforts considérables pour adoucir l'image de pécheresse que lui attribue le Nouveau Testament).

Déjà donc, une intrigue pas très folichonne avec une quete de l'Elue pour la plus précieuse des reliques de la chretienté: l'Evangile de Marie-Madeleine (il a pas déjà été retrouvé à Nag Hammadi?), la vraie histoire de Jésus vue par sa femme..., l'Eglise qui s'en mele parce qu'elle a gros à perdre et une secte d'extrémistes fanatiques qui traitent les femmes comme des moins que rien (seul grosse surprise du livre: Léonardo da Vinci n'est pas un fervent défenseur de Marie-Madeleine mais son pire détracteur en tant que maitre de ladite secte!!! Là chapeau, c'est du jamais vu)

Quand on lit la biographie de l'auteur: la vie de Kathleen McGowan présente des similitudes bouleversantes avec celle de Maureen Pascal, elle est irlandaise, et elle a retrouvé de sa famille dans le Languedoc et elle a une bague qui ressemble à s'y méprendre à celle que porte Maureen (et arborant dans le livre le sceau de Marie-Madeleine, ni plus ni moins). OK c'est bon arretez le tir, la nana s'est prise pour une élue descendante du fils de Dieu, il suffit de lire la dédicace pour en etre certain: A Marie-Madeleine, mon ancetre, ma muse, à mes enfants, les chevaliers du Graal. Et ben elle doute de rien la petite dame!

Bref, outre ce délire mystique égocentrique, le niveau d'écriture n'est pas très élevé, avec des femmes de trente ans qui se comportent comme des midinettes de 15, (remarque, je dis ça mais je n'écris peut-etre pas mieux), le plus choquant reste les références historiques...

On dirait que de sa lointaine Californie, l'auteur a ouvert un bouquin du genre les 100 anecdotes de l'histoire de France et les a copiées telles quelles dans le bouquin. Et encore si ce n'était que ça.

Forte de sa finesse d'esprit, la madame se croit maligne à faire des traits d'humour sur l'"excentricité gauloise", je cite:

"Comme un tribut payé à l'excentricité gauloise, le plus vieux pont de Paris se nomme le Pont-Neuf"

Ahahah, les américains se marrent bien en lisant ça "qu'est-ce qu'ils sont cons ces français!".

Mais si madame McGowan avait poussé plus loin que ses capacités à se moquer du monde, elle aurait découvert que le Pont-Neuf est le plus ancien pont INTACT de Paris, et qu'il porte ce nom parce que c'est le premier pont construit en pierre et non plus en bois, bati sous les règnes d'Henri III et Henri IV. Et qu'évidemment à cette époque, Henri III et ses contemporains ne se doutaient pas que ledit pont deviendrait le plus vieux de la capitale, par conséquent, ils n'allaient pas l'appeler le Pont-Vieux pour faire plaisir à une bécasse qui croit qu'on appelle les ponts pour rigoler.

Malgré tout, on continue dans la lecture parce que je n'aime pas ne pas finir un livre....

Mais hier soir je suis tombée sur le pire, et là ça fait vraiment peur... Attention! jetez tous vos cours d'histoire par la fenetre, Kathleen McGowan réinvente les dynasties royales de France et surtout la carolingienne...

Ecoutez-bien: Charles Martel (le type qui a arreté les sarrasins à Poitiers en 732) et qui fonda la dynastie des carolingiens en devenant roi après Thierry IV (fils de Dagobert III, mérovingiens, la lignée des rois fainéants) dont il était le maire du Palais... est le petit-fils de Charlemagne, carolingien par excellence et qui fut couronné empereur de l'empire romain d'occident par le pape Léon III en... l'an 800.

Et là meme ceux qui ne connaissent rien à l'histoire (doit y en avoir) comprennent qu'il y a un problème...

sacre de Charlemagne en l'an 800Parce que, bien évidemment, Charlemagne, le roi de France (meme si c'était à l'époque bien plus grand que le territoire actuel) le plus connu des français et du monde, "l'inventeur" de l'école (souvenez-vous de la chanson de France Gall), fils de Pépin le Bref et de Berthe aux grands pieds, fils de Charles Martel, est donc le petit-fils du fondateur de la dynastie carolingienne et non pas l'inverse!

Je ne comprends meme pas que les traducteurs laissent passer un truc pareil! Et que France Loisirs cautionne cela. Encore que pour les américains et les anglophones on s'en tape, ils ne connaissent déjà pas leur propre histoire donc on ne va pas leur demander de connaitre la notre. Mais quand ça arrive en France, il faudrait faire un effort merde.

Ce livre me fait penser à celui de Greta Vaillant qui tentait une biographie de l'aventurier Jean-Baptiste Belzoni (je répugne à l'appeler égyptologue, ce n'était pas un scientifique mais un vulgaire aventurier qui avait le don de savoir peindre , encore que je trouve ses représentations de la tombe de Séthi Ier très moches mais c'est mon point de vue) et qui n'avait jamais du mettre les pieds en Egypte pour prétendre que la vallée des morts à Louxor se trouve sur la rive Est. Un minimum de recherche suffit pour savoir que les égyptiens enterraient leur mort du coté du soleil couchant, soit à l'ouest... Tu parles de sommités...

Bref, vous l'aurez compris, si vous devez choisir entre Labyrinth et Marie-Madeleine, vous connaissez mon avis...

(il me reste encore 100 pages à lire, ouh!! j'ai de la soutenance à faire j'ai pas le temps de lire!!)

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 10:35
Allez un peu de culture!

Aujourd'hui, un best-seller qui a renvoyé Dan Brown se faire voir ailleurs avec ses théories du complot à six sous: Labyrinth de Kate Mosse (en anglais pour moi, 697 pages écrit en taille 9, meme pas peur! lol)

Un livre magnifique, richement documenté sans tomber dans le cours d'histoire barbant, une intrigue envoutante aux accents d'ésotérisme sur fond de croisade cathare, une pointe de fantastique, des personnages au caractère bien trempé, un parallèle temporel, de l'amour, de la chevalerie, des trahisons, du suspense, du rebondissement, des questions sans réponses jusqu'à la toute dernière page, du sopalin, deux éponges, une bouteille d'huile et des raviolis... Hem *toussote* *se reprend* Bref, plus sérieusement, si vous ne trouvez pas au moins UN truc qui vous plait là-dedans (au pire essayez toujours dans la liste de courses^^), vous etes bien difficiles ^^

C'est superbe, ça se dévore par chapitres entiers (sauf cas de révision de maquette qui prend deux semaines d'où le fait qu'ayant commencé ce livre le 5 mai je ne l'ai fini que samedi dernier avec en plus mon rapport qui me prend la tete...) tellement on veut savoir ce qu'il va advenir d'Alais et d'Alice et ce qui les lie à travers les huit siècles qui séparent leur existence. (Au niveau des prénoms et des noms, avec le sens de l'étymologie et une faible maitrise de l'anglais, on voit tout de suite qui est apparenté à qui entre les deux périodes du bouquin :))

Bon le résumé du livre en 4ème de couv', j'suis gentille je le mets en français lol (Merci evene.fr):

"Trois secrets. Deux femmes. Un Graal. Juillet 1209 : Dans la cité de Carcassonne, Alais, dix-sept ans, reçoit de son père un manuscrit qui, prétend-il, recèle le secret du Graal. Bien qu'elle n'en comprenne ni les symboles ni les mots, elle sait que son destin est d'en assurer la protection. Elle doit, au prix d'une foi inébranlable et de grands sacrifices, préserver le secret du labyrinthe, secret issu des sables de l'ancienne Egypte voilà plusieurs milliers d'années. Juillet 2005 : Lors de fouilles archéologiques aux environs de Carcassonne, Alice Tanner trébuche sur deux squelettes. Dans la grotte où gisent ces ossements, elle découvre, gravé dans la roche, un langage ancien, qu'il lui semble possible de déchiffrer. Elle finit par comprendre, mais trop tard, qu'elle vient de déclencher une succession d'événements terrifiants. Son destin est désormais lié à celui que connurent les Cathares, huit siècles auparavant."

Bon le résumé en dit un peu trop un peu trop vite sur Alais, alors qu'il y a quand meme un bon morceau d'histoire avant d'en arriver à la remise du manuscrit et de connaitre son secret (Alais et son père discute de la mission de celui-ci bien avant, mais on ignore de quoi il s'agit réellement, si ce n'est que la prochaine guerre qui se prépare en pays d'Oc est une menace pour la réussite de cette mission.)

Si vous n'avez pas peur de vous frotter à ces 700 pages (oui ça risque d'etre long pour certain) je vous le conseille vivement. Et dans la langue de l'auteur c'est encore mieux (j'essaie maintenant de lire un maximum dans la langue des auteurs quand ils sont anglophones, italien j'ai essayé une fois et c'était meme pas un écrivain italien XD, on y perd forcément moins qu'avec une traduction, d'autant que les tournures des traductions, c'est au "feeling" du traducteur...)

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article

Compteur

Il y a    personne(s) égarée(s) sur ce blog!

Recherche

Là où j'aime me balader

 

header_home_tmpphpfuozMb.jpg

gohlgrinm

banniere-alethios.jpg

nanis.jpg

header_article_tmpphpieH1Gy.jpg

header_article_tmpphpUdT0TX.jpg

header_home_tmpphpat9heR.jpg

pandorre

Bandeau-g8.gif

bannierejess.jpg

http://www.lejapon.fr/bans/mediumban_lejapon-fr2.gif