Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 15:54

Et non! Contrairement à ce que vous attendiez je ne parlerai pas du repas de la fete des mères. En cause: l'idée génialissime de la femme du patron pour que "je ne sois plus obligée de trimballer mon portable de chez moi au bureau" de me donner le fixe de la secrétaire qui vient de démissionner 0_o

Donc pas de photos sous la main (enfin sur la clé USB). En plus cette saloperie de clavier est en qwerty donc vous m'excuserez les fautes de frappes ou d'accents (d'ailleurs c'est bizarre y a le é et le è mais impossible de mettre un accent circonflexe sur les voyelles, j'obtiens irrémédiablement ça:^e, ^a, ^i etc.).

Donc pour en revenir à nos moutons, pourr étoffer cette section, je vais vous proposer, non pas un, mais deux films que j'ai eu l'occasion de voir la semaine dernière.

Immortel - Ad Vitam d'Enki Bilal

sorti en 2004, adapté de la bande dessinée en trois tomes Trilogie Nikopol d'Enki Bilal. Avec Linda Hardy et Charlotte Rampling, (le mec a un nom imprononçable et donc "inretenable").

Petit résumé:

N.Y. 2095, en pleine campagne électorale.

Une pyramide flotte au-dessus de Manhattan et une anomalie a transformé Central Park en désert de glace. Le dieu faucon Horus, condamné à mort par ses paires, a sept jours pour retrouver la femme qui lui permettra d'accéder à l'immortalité. Pour cela il doit d'abord trouver un hote humain (je vous rappelle que je n'ai pas les accents circonflexes...) compatible. Après plusieurs tentatives infructueuses (surtout pour l'hote qui éclate en morceaux 0_o), l'hote parfait se révèle un détenu politique, du nom de Nikopole, tout juste "échapper" de sa cellule cryogénique grace à un court-circuit. Après avoir accepté (pas trop le choix en meme temps) d'aider Horus, Nikopol, poursuivi par la police et les sbyres du sénateur de New York, part en quete de cette mystérieuse jeune femme qui possède le secret de l'immortalité. Cette femme, c'est Jill (Linda Hardy), mutante sans passé qui ignore tout du pouvoir que convoite meme les dieux...

Bon j'ai fait long comme résumé. L'ambiance de ce film est assez noire, comme dans beaucoup d'oeuvres de science-fiction mais ça ne l'empeche pas d'etre très poétique.

Le contraste personnages réels, de synthèse et mélange des deux est assez déroutant au premier abord (on se demande si on est toujours bien dans le meme film...) mais se réevèle très intéressant quand on a compris que les humains non mutants en image de synthèse sont ceux qui ont eu recours à la chirurgie (changement d'organe, nanogreffes) phénomène en vogue lancé par la firme pharmaceutique Eugenics qui gère officieusement la ville par pression sur le sénateur.

Bon, il y a pas mal de choses qui ne sont pas expliquées (la condamnation d'Horus, la médecine resistante, etc.) mais qui doivent apparaitre dans la BD de Bilal (aux éditions  Casterman).

Un bon point pour ce film (j'attendais le commentaire d'Emilie et finalement je l'ai regardé avant d'avoir de ses nouvelles^^)

Le VillageLe Village, de M. Night Shyamalan

Sorti en 2004, avec Joaquin Phoenix, Adrian Brody, William Hurt, Sigourney Weaver...

J'ai découvert Night Shyamalan le week-end de la Pentecote avec Lady in the Water. Et ce réalisateura un véritable talent de conteur pour faire vivre tout aussi bien un univers poétique que mettre en exergue les travers de la société.

Donc, conquise par Lady in the Water (où le jeune écrivain indien n'est autre que le réalisateur...), j'ai mis à charger dans la grenouille bleue (chut faut pas le dire) le Village.

Au milieu des bois, une vallée. Au milieu de la vallée, un village (LE village, vous l'aurez compris^^), style petite maison dans la prairie, milieu XIXème siècle, une communauté paisible qui vit cependant dans la crainte des etres qui hantent les bois alentours. Ceux-dont-on-ne-parle-pas (oui ça fait très Voldemort, celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom) ont toujours respecté les frontières établies entre la foret et la plaine, ne pénétrant jamais sur les terres ouvertes. Jusqu'au jour où des animaux morts et écorchés sont retrouvés dans le village. Qu'est-ce qui pousse les créatures sans nom à violer les frontières? Est-ce vraiment la témérité du jeune Lucius (Joaquin Phenix) qui veut traverser le bois pour rejoindre les Villes? Ou bien les secrets que cèlent (oui celer est un verbe français!!!) les Anciens qui dirigent la petite communauté.

D'emblée, atmosphère plus sombre, beaucoup moins fantastique (malgré les monstres) que Lady in the Water.

Mesonge, secrets,obscurantisme, voilà les thèmes de ce Petit Chaperon Rouge moderne (le rouge, couleur qui attire les monstres, est d'ailleurs bannie par la communauté) dans lequel Shyamalan met en exergue les peurs primales de l'homme: peur de l'inconnu, besoin de sécurité et de protection au sein du clan...

Bon maintenant je peux pas vous en dire plus sinon je spoile le film pour ceux qui l'ont pas vu :P

Contrairement à ce que Mary je n'ai pas trouvé la fin décevante. Je trouve plutot qu'elle ouvre le débat sur une réflexion: le mesonge est-il le prix à payer pour conserver l'innocence?

Voilà j'ai dit ce que j'avais à dire. Comme entretemps je suis partie chercher les photos pour les mettre sur la clé USB vous allez avoir droit au menu de la fete des mères :P

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 15:00
A mon correcteur personnel! Merci, merci, t'as une adresse pour le Chrono?
Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 16:16
Il y a un questionnaire qui circule sur la blogosphère en ce moment sur les livres selon une thématique des 4 (bon vous allez voir je serais plus claire plus loin!).
Grande lectrice devant l'éternel (enfin, en ce moment, ça stagne un peu lol), les questions m'ont interpellée et demande de la réflexion...

4 livres de mon enfance...
Déjà avec la bibliothèque Rose, on est à plus que 4!

Le Club des Cinq d'Enid Blyton y avait une place prépondérante. Les aventures pseudo policières (faut être réaliste lol) de François, Michel, Annie, Claude et Dagobert m'emmenaient déjà vers mon style de roman de prédilection aventure/policier (plus tard Thriller...). Des livres lus, lus et relus avant d'abandonner définitivement la bibliothèque rose.
La Potion Magique de Georges Bouillon: Honte sur moi, je n'ai jamais lu Charlie et la Chocolaterie, l'oeuvre la plus connue de cet auteur. Mais un jour au primaire, pendant la garderie alors que j'attendais sagement que mon papa ou ma maman vienne me chercher (pov chtiote va! lol), je suis tombée dans la bibliothèque de l'école sur cette potion magique qui m'a enchantée! Coup de foudre pour les mésaventures de monsieur Bouillon et de sa méchante grand-mère. Un livre de poche dévoré dans la soirée (140 pages, du haut de mes 7-8 ans, c'est bien non?). Lu et relu pendant des jours jusqu'à ce que je sois gavée de la recette délirante de Roald Dahl (Tu ne veux pas emprunter un autre livre? Non, c'est celui-là que je veux!). Le petit Georges est confié à sa grand-mère qui est loin d'être folichonne, plutôt du genre à terroriser les mômes (ça existe des mamies comme ça?), à pincer, donner des ordres. Alors pour la transformer, Georges substitue son médicament par une potion de son cru. Gare aux effets inattendus!
L'année du mistouflon d'Anne-Marie Chapouton: Kézaco un mistouflon? Un équivalent de notre dahut en Provence. Et à quoi ça ressemble? Une drôle de bête à six pattes au poil frisé bleu, avec des cornes de bouquetins, qui chique du tabac et boit de l'encre! Quelle bestiole! Et quand les chasseurs de Lourmarin en capturent un qui descend de son Luberon? Quelle pagaille dans le village!!
Encore un livre du primaire, du CE2, qu'on avait lu en atelier lecture. Encore lu plusieurs fois avant de passer à autre chose ;). Chaque fois que je passais près du Luberon, je pensais au mistouflon chiqueur de tabac. Et si le dahut existait vraiment lol!
Sans-atout et le Cheval Fantôme de Boileau-Narcejac: En cinquième (un peu plus tard, mais à cette époque j'avais déjà commencé à lire des séries telles que Ramsès de Christian Jacq alors ce livre fait plus enfant), un fil rouge en français nous donnait l'occasion de lire des livres en rapport avec une thématique. Par la suite, il fallait répondre à des questionnaires... enfin passons François, dit Sans-atout (Tête en l'air), a l'habitude de passer ses vacances dans un vieux chateau familial (en ruines...) breton. Mais cette année pourrait bien être la dernière, car son père, Maître Robion, veut le vendre. C'est le coeur attristé qu'il retrouve les gardiens du chateau, les Jaouen, dont le comportement étrange l'intrigue. C'est le fils des Jaouen qui lui met la puce à l'oreille: "A minuit, regarde par les fentes du volet et tu verras." Mais si Sans-Atout entend les bruits d'un cheval, il ne voit rien. Au petit matin, il découvre des empreintes de fer à cheval dans la terre humide. Le voilà lancé sur la piste du cheval fantôme.
Très prenant, encore un roman policier à sa manière, plein de suspense (pour une gamine de 11 ans sisi!). Lu et relu!

4 écrivains que je lirai encore...
Christian Jacq parce que c'est avec sa saga des Ramsès et du Juge d'Egypte que j'ai vraiment commencé à lire des livres plus adultes que la bibliothèque rose. J'avais un peu moins de douze ans et je me souviens qu'on se battait avec maman pour lire les 5 Ramsès parce qu'elle avait commencé derrière moi mais à l'époque elle lisait bien plus vite que moi et sur le 5ème, c'était à celle qui sauterait dessus en premier lol (un livre avec 2 marques-pages!). Parce que c'est aussi et surtout des romans qui prennent place dans l'Egypte Antique (ou moderne, cf. Un barrage sur le Nil et l'Affaire Toutankhamon et mettre de côté la saga sur Mozart :P) et ça ça me parle évidemment! Certes, j'ai dit dans un précédent post que la trame de l'histoire était récurrente mais c'est un détail sur lequel je passe facilement avec lui tellement les univers sont riches en personnages au point que sur un paquet de zanimaux, les biscuits au chocolat, à cause d'un petit lion que maman désigna comme Massacreur, le lion de Ramsès II, on s'est retrouvées toutes les deux à énumérer tous les noms de la saga, et ça en fait! Aujourd'hui, à part Ramsès, Néfertari, sa clique familiale... je sais pas si je me souviendrais de qui que ce soit :P
J.K. Rowling, ah ça, parce que le petit sorcier à lunettes et cicatrices a laissé son empreinte sur la grande rêveuse que je suis :P Et que j'attends avec impatience le dernier opus de la saga Harry Potter!!  Une histoire de sorcellerie, une plume efficace, un sens de la mise en scène aigü, il n'en fallait pas plus pour que je tombe dans le moule et que je devienne une potteraddict parmi des millions! (au point d'en détester l'adaptation cinématographique du "Prisonnier d'Azkaban"! Mais qu'est-ce qu'il est moche Sirius dans le film! Et puis un Détraqueur ça vole, c'est nouveau? Rembousés!!) Fan tardive de Poudlard cependant puisque la découverte ne remonte qu'à la sortie du quatrième volet (acheté et lu par maman qui aime bien lire des sagas dans le désordre^^), mais élève assidue et en anglais (depuis le 5 parce que ça fait de l'entraînement et que c'est trop long d'attendre la version française!!)...

Elisabeth George: ou les aventures des inspecteurs Lynley et Harvers de Scotland Yard. Des bons policiers comme je les aime (même si ça fait un moment que je n'en ai plus lu!) avec une enquête bien ficelée, des policiers attachants (un aristo qui est flic parce qu'il s'ennuie à vivre de ses rentes et une célibataire endurcie qui se fout de savoir si sa tenue désaccordé déplaît à son patron!), un humour typiquement british, des rebondissements inattendus. Tout ce que j'aime! Ah j'aimerais pouvoir écrire comme elle! Ou comme Patricia Cornwell, dans le même style (elle, elle a bossé dans un cabinet de médecine légale, c'est pourquoi son personnage est un médecin légiste crédible!)


David et Leigh Eddings (d'ailleurs je vais les relire bientôt!): Héroïc Fantasy digne de Tolkien (dont j'ai quasiment tout lu!) avec un univers ici encore très riche avec la double pentalogie de la Belgariade et sa suite la Mallorée et les quatres volumes qui forment les préquelles de la saga.
Une quête à la Seigneur des Anneaux du pauvre et naïf Garion (un héritier de roi élevé à la campagne!) qui a rien demandé et subi tout (un vrai Frodon) accompagné d'une petite peste de princesse impériale fugueuse, de sa Tante Pol une sorcière-cuisinière vieille fille (2000 ans) un poil sévère, de son grand-père Belgarath un sorcier puissant mais plutôt porté sur la bibine et toujours à s'engueuler avec sa fille Pol, d'un petit escroc du nom de Silk, d'un homme-ours du nom de Barak si j'ai bonne mémoire et de quelques autres personnages haut en couleur. Toute cette bande part sur les chemins dangereux des Terres du Ponant (à gauche des terres du milieu lol) pour vaincre le grand méchant Dieu Torak qui veut dominer le monde! Oui c'est très récurrent comme histoire mais là où ça devient délectable c'est que les auteurs ont misé sur l'humour (un héros qui geigne comme un gamin des "pourquoi moi? j'ai rien demandé", un père et une fille qui se mette sur la tronche à longueur de journée...).

Les 4 auteurs que je ne relirai certainement plus...

Kant... Lui, son Traité de Paix Perpétuelle (en version bilingue, ouais je lis qu'une page sur deux... c'est chiant et ça change rien à la longueur du livre) et moi, ça c'est très mal passé en première année de prépa. En fait, il faut lire les articles deux fois pour en retirer quelque chose (ou alors j'ai le cerveau très réfractaire à ce genre de littérature :))

Mary Higgins Clark... Elle vend des best-sellers... policiers? Vous êtes sûrs? A court de livres lors de mes dernières vacances(bah à lézarder au soleil, y a pas grand-chose à faire que MP3+Livre...), j'ai emprunté un de ceux déjà lus de maman. Un M.H.C., un histoire de femme témoin d'un meurtre et qui se retrouve dans le programme de protection des témoins. Alors elle est triste parce qu'elle doit quitter sa famille, et mentir aux nouvelles personnes qu'elle rencontre (surtout le super playboy trop gentil qui tombe forcément amoureux d'elle...) et puis elle va faire une connerie et le tueur va la retrouver... Enfin, une belle histoire mâtinée d'eau de rose qui se finit forcément bien... Argh je vais vomir... Enfin, si y en a qui aime le style, je ne les empêche pas de le lire (elle elle est riche avec ses conneries...)

Stephen King, bah oui, encore un classique selon certain mais non, j'accroche pas. Ca doit être son style parce que les histoires qui font peur d'habitude, j'aime bien... Non je sais pas, Charlie m'a vraiment pas emballée et j'en suis restée là. Qui sait? Je n'ai peut-être pas choisi le bon...

En 4ème position... Je vois pas...


Les 4 prochains Livres sur liste...

Ah ça, y en a...

Déjà, j'aimerais bien finir Labyrinth de Kate Mosse que j'ai commencé en anglais avant que ma maquette ne me tombe sur le coin de la figure.

Puis Marie-Madeleine le Livre de l'Elue, mais avec ce qu'on m'en a dit, je ne suis plus trop pressée lol!

J'avais prévu de relire la Belgariade et la Mallorée (10 bouquins de 600pages chacuns...)

Et en dernier... hem... je regarderai dans la bibliothèque familiale ce qu'ont lu les gens de la maisonnée. Mais ce sera certainement un Thriller ;)
Edit de dernière minute: Le 4ème livre sera bien évidemment Harry Potter 7!! (d'ici Juillet, avec la Belgariade et la Mallorée, j'ai de quoi faire...)
Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 17:08
Seirei no Moribito ou le Gardien de l'Esprit.

Bon j'ai découvert cette série tout juste hier donc je vais pas avoir grand chose à raconter sur les 3 épisodes que j'ai vus.
Mais, comme j'ai vraiment bien accroché dès le premier épisode (chose rare ces derniers temps).
D'abord pour la qualité graphique: c'est incroyable comme les détails sont magnifiques. Rien n'est laissé au hasard,  surtout pas dans les arrières-plans (qui sont souvent négligés au profit des personnages). Le travail rend comme un long-métrage très travaillé, très stylé.
Vous avez vu ces nuages et les briques de l'édifices à droite?

Les personnages: pour le moment, le personnage principal seulement, Barusa, une femme garde du corps de trente ans (ça change des gamines) avec un caractère bien trempé, réfléchi, très mûr et un passé complexe.
L'histoire: Barusa revient après deux ans d'absence dans la région de Yogo (l'univers s'apparente à une époque médiévale japonaise ou chinoise) lorsqu'elle est témoin d'un accident au cours duquel elle sauve le prince héritier Chagumu. Après avoir été récompensée par la seconde impératrice en personne, cette dernière lui demande une faveur: protéger son fils possédé par un démon des assassins de l'empereur qui voit là une menace au prestige de la famille impériale. En effet,
Barusa a été témoin (lorsqu'elle essayait de sortir le gamin de la rivière dans laquelle il était tombé) d'un phénomène surnaturel: une sphère bleue protégeant l'enfant des débris du carosse.
Barusa accepte d'accéder à la requête de l'impératrice malgré les risques que cela implique. Chagumu deviendra ainsi la 8ème personne dont elle protégeras la vie en expiation du crime qu'elle a commis à l'encontre de 8 personnes qui lui étaient chères (pour ça on n'en sait encore pas grand chose!).
Ca donne vraiment envie de voir la suite...

C'est subbé par la Addict (très très bon sub! y a rien à dire ;))

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 10:40
Vous en avez marre d'Hermione "je-sais-tout-faire-je-suis-trop-forte" Granger. Vous trouvez que feu Albus Dumbledore est beaucoup trop vertueux et que son grain de folie aurait dû être exarcerbé, vous trouvez que Harry est bien casse-c****** avec ses grands problèmes existentiels, qu'il n'y a pas assez de playboy et de bimbo à Poudlard? Bref, vous voulez un autre style d'école de magie? (Personnellement, je ne me priverais pas de foncer à la Fnac le 27 Juillet pour acheter l'ultime tome de J.K. Rowling, The Deadly Hallows!!!!)
Alors Zero No Tsukaima est fait pour vous!

Louise Françoise Leblanc de la Vallière (référence à la favorite de Louis XIV) est élève de deuxième année à l'école de magie de Tristein. Et son niveau est à zéro. Enfin, pour ce qui est des explosions, elle est plutôt douée, mais c'est du genre imprévu et incontrolé (on finit par se demander comment elle a pu arriver en deuxième année...). C'est ce qui lui a valu son surnom de Louise la Zéro (Zero no Louise).
Louise Françoise Le Blanc de la Vallière et son familierLe problème de Louise, et qui va initier la série, c'est que les deuxièmes années doivent invoquer un familier (Tsukaima), créature qui va accompagner les Nobles (ceux qui peuvent utiliser la magie) durant toute leur vie. Quand vient le tour de Louise, elle invoque, dans une explosion évidemment, Hiraga Saito, un jeune japonais qui vient de passer de son monde à celui de Tristein!
Sous les quolibets des ses camarades de classe, Louise se voit dans l'obligation de sceller le contrat en donnant un baiser à son familier, complètement désorienté et ne parlant même pas la langue des habitants de Tristein.
Les ennuis ne font que commencer pour Saito qui se retrouve traité comme un vulgaire animal, obligé des tâches ménagères, au service d'une noble colérique et très possessive qui a un certain sens de la façon d'inculquer les bonnes manières à son familier (faut-il appeler 30 millions d'amis ou la convention des droits de l'homme quand elle sort sa cravache de cheval?), étranger aux coutumes de ce monde...

Albus Dumbledore version manga et obsédé, y a plus de respectBon, c'est pas très relevé comme animé, c'est même carrément déjanté. Les chara-design sont sympas et la musique adaptée. Ce qui est plaisant, c'est l'humour omniprésent, de la façon dont Louise traite Saito (Chien Stupide!) au playboy (blond!) narcissique et volage qui s'extasie devant son familier-taupe géante prénomée belldandy (Est-ce que le triangle sur le front de la bestiole fait référence à celui que Belldandy porte dans Ah! My Goddess?).
Pour ce qui est de la trame de l'histoire, c'est un peu téléphoné. On se doute bien qu'ayant invoqué un familier d'un autre monde, Louise n'est pas vraiment une ratée de la profession magique et que bien évidemment, Saito, n'est pas destiné à être un simple toutou à tout faire.
Ce que j'adore, c'est la parodie de Dumbledore en mode vieux débris débridé lol!
Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 12:18
Mika...

Si vous n'avez pas encore entendu ce chanteur, c'est le carton du moment. Mais comme je suis partisan du "je me fais mon avis sans tenir compte de ce que disent les radios", j'ai testé et je peux vous le dire, cet album c'est vraiment une bombe!
Sa pop est géniale, déjantée, envolée, rafraîchissante (cf. la chanson Lollipop). Un régal. Je n'en dis pas plus, je laisse faire la musique...


Allez voir son site aussi, il est aussi original que l'oeuvre...
Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 16:25
Petit tour dans l'Egypte Ancienne (et non, je n'ai pas encore fini d'en parler de cette civilisation-là) avec l'un des romanciers-phare de ce style: Christian Jacq. Un grand homme de lettre (avec 23 millions de livres vendus) qui a su populariser l'Egypte Antique (un peu trop à mon goût lol) à travers des oeuvres romanesques qui restituent à merveille l'ambiance de l'Egypte au temps des pharaons (Pour info, Christian Jacq est détenteur d'un doctorat d'égyptologie donc c'est aussi fiable qu'un Desroches-Noblecourt...)
Cela faisait un bail que je ne m'étais pas plongée dans l'univers à mi-chemin entre roman historique et fantastique. C'est chose faite depuis Noël avec la Vengeance des Dieux Tome I (Chasse à l'homme, Décembre 2006) et II (La divine adoratrice, Janvier 2007). Pour ceux qui ont connu les Ramsès, Pierre de Lumière et autres, on se dit "tiens, y a que deux volumes? Ben où ki sont passés les autres?". Cette fois-ci, une histoire plutôt courte (en comparaison des cinq blocs Ramessides) riche en rebondissements et en magie comme tous les romans de Christian Jacq.
528 avant notre ère
,
Le scribe Kel, jeune recrue du très fermé Bureau des Interprètes, découvre un matin l'ensemble de l'équipe assassinée. Paniqué, il s'enfuit avec un papyrus crypté sur lequel travaillait le bureau et qui semble à l'origine de cette sordide affaire.
Désormais, tout l’accuse : le voici devenu le coupable idéal au cœur d’une affaire d’État !

Car l’Égypte est à un tournant de son histoire. Le pharaon usurpateur Amasis, ivrogne et paresseux, ne s’intéresse qu’à la Grèce et ne voit pas se profiler l’ombre inquiétante des Perses à ses frontières. Intrigues et trahisons ne cessent de secouer la Cour.
Dans cette atmosphère délétère, quelqu’un a monté une machination contre le jeune Kel. Un complot qui dépasse de loin la personne du petit scribe !
Seul, traqué à la fois par les conjurés et par la police du royaume, Kel doit briser le code du mystérieux papyrus pour prouver son innocence. Ses chances de sortir vivant de l’aventure paraissent infimes… A moins que les dieux ne viennent enfin à son secours ?

J'adore, l'atmosphère de complot, c'est tout à fait dans la veine du Juge d'Egypte (carton mondial!).
Par contre, un bémol: la trame du récit, toujours identique, avec un héros pourchassé par les méchants, un ami fidèle envers et contre tout, une épouse parfaite, un traitre qu'on ne connait qu'à la dernière page et surtout, un âne qui s'appelle Vent du Nord super intelligent et un chien jaune (optionnel celui-là). Mais après tout, si c'est une formule qui marche, c'est un peu comme Dan Brown, on la réutilise à toutes les sauces (même si jene mettrais jamais Dan Brown au niveau de Christian jacq).

Voilà, vivement conseillé aux amateurs de dépaysement en mal de voyages initiatiques.


La Vengeance des Dieux, tomes I et II aux éditions XO

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
9 avril 2007 1 09 /04 /avril /2007 17:53
Yes, j'ai trouvé un moyen de vous faire écouter l'ending de HanTsuki (pour ceux que ça intéresse évidemment!)

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 10:03
Après un coup de gueule, on enchaîne ( je ne vais pas me laisser abattre!!!)

En fouillant sur la toile pour trouver l'OST de Shinigami No Ballad, j'ai découvert qu'il y avait une préquelle (un "avant" pour ceux qui comprendraient pas le mot...) à cette série.

Hanbun No Tsuki Ga Noboru Sora (à tes souhaits...), réduit à HanTsuki ou Looking Up At The Half-Moon. Téléchargé vite fait et... j'ai craqué!!! Ce petit bijou de six épisodes (comme son successeur) est encore plus beau que la petite Shinigami en blanc. Je l'ai littéralement dé-vo-ré en trois jours (faut savoir rester raisonnable, je suis quand même au boulot de 9h à 18h).
Le thème est toujours le même, ou presque: que faire lorsque l'être qui vous est cher se sait condamner? Fuir ou rester?

Yuuichi Ezaki, lycéen de 17 ans, est atteint d'une hépatite virale. Obligé de vivre à l'hôpital, il fait régulièrement le mur pour retrouver ses amis et se fait incendier par son infirmière (un ex-chef d'un gang de motard, vous voyez le genre?) lorsqu'il se fait prendre.
Un jour, par l'intermédiaire de son bourreau d'infimière, il fait la connaissance de Rika Akiba, une jeune fille de son âge, égoîste et solitaire, hospitalisée dans l'aile Est, celle des patients dans un état grave. Nait alors une relation un peu étrange entre cette enfant qui n'a jamais souri et l'adolescent timide, relation qui va se muer en amitié profonde.
Mais voilà, le coeur de Rika est fragile et les médecins pessimistes quant aux chances de réussite d'une transplantation. Le temps qui lui reste à vivre sera forcément très court. Trop court pour deux adolescents qui s'aiment.
Alors que faire? Continuer à vivre passionément en profitant de chaque instant que la vie leur offre ou tout abandonner pour ne pas souffrir? Choisir son bonheur ou celui de l'être aimé?

Attention sortez vos mouchoirs (on va m'accuser d'être trop sentimentale)!! L'ending est tout bonnement magnifique, à écouter en boucle.
Le découpage des épisodes donne envie de voir la suite, c'est intenable. Et la fin, bien évidemment très belle, laisse sur la faim. Mais c'est sans doute mieux.
Le graphisme est un peu plus recherché peut-être que dans Shinigami No Ballad, la musique sert tout aussi bien le drame (l'OST de Shinigami est trop belle!!!!).
On a du mal à se décrocher de cette histoire toute simple et que pourtant beaucoup de gens vivent tous les jours. Une bien belle leçon d'amour.

J'aimerais bien vous faire écouter l'Ending mais je ne suis pas encore assez débrouillarde pour faire ça sur le blog alors je vous lâche les paroles pour un aperçu.

Kioku no Kakera par Haiji Hirano

Nee yubisaki de anata wo kanjite  (Hey... je te sens qui me file entre les doigts)
Nee anata to miteita kono keshiki  (Hey... cette vision que nous avons eue)
Tsutawaru yasashisa ni mi wo yudanete  (Je me suis abandonnée à ta douceur)
Eien nado nai wakatte ita tsumori dayo  (Je savais que ce ne serait pas éternel)
Namae wo yobu anate no koe wo  (je t'entends m'appeler, j'écoute ta voix crier mon nom)
Mune no oku ni shimatte oku kara  (je garderai ta voix au fond de mon coeur)
Hirakareta tobira no mukou gawa de  (au-delà de cette porte entrouverte)
Koboenu you ni kienai you ni  (ainsi, jamais il ne se fanera, jamais il ne disparaîtra)



La fin de l'Ending laisse présager un Happy End!



Y a plus qu'un air de ressemblance entre Rika et Momo quand elles pleurent!




Kawai nee?!!!




Akiko-san, l'infirmière décalée par qui tout a commencé...


Fiche Technique (made in Animeka):

TITRE ORIGINAL : Hanbun no Tsuki ga Noboru Sora
ANNÉE DE PRODUCTION : 2006
STUDIO : [GROUP TAC]
GENRES : [DRAME] [AMOUR & AMITIé]
AUTEUR : [HASHIMOTO TSUMUGU]
VOLUMES, TYPE & DURÉE : 6 EPS 25 mins
Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 10:26
Nom: Momo
Profession: Shinigami (comprendre, dieu de la mort)
Familier: un chat noir avec des ailes de chauve-souris et une clochette autour du cou prénommé Daniel
Particularités: s'habille tout en blanc et pleure comme une madeleine (bref tout ce qu'on n'attend pas de quelqu'un qui vous emporte au ciel!)


Shinigami no Ballad (la ballade de la déesse de la mort) est un petit bijou signé Keisuke Hasegawa en six épisodes de 25 mins qui narrent les déambulations de Momo et de son chat Daniel à travers le Japon pour recueillir les âmes des défunts (le boulot du shinigami de base). Mais sa sensibilité vis-à-vis de la détresse des morts comme des vivants la pousse bien souvent à aller au-delà de ses seules obligations.


Au cours des six épisodes, on suit plus en vérité l'histoire des personnes qui sont touchées de diverse manière par la mort que celle de la Shinigami elle-même. Momo est juste là pour les aider à comprendre un message laissé par l'âme du défunt, ou à prendre en main leur courage et faire ce qu'ils ont à faire avant de quitter cette terre.


C'est très mignon, le graphisme est simple, sans prétention mais il passe très bien. La musique est envoûtante et la morale très bien soulignée sans être rébarbative (chaque histoire cible une aspect différent de la relation à la mort, le chagrin, les regrets, la peur de mourir, le désir de mourir ou de vivre...). Un petit rayon de soleil teinté de mélancolie que je vous conseille vivement.

Il n'y a pas de licence française et c'est subbé par pleins de teams. Perso, j'ai vu ceux de la Rival-Spirits qui étaient très biens, mais je vous conseille la Shimashita, qui fait de l'excellent travail (et je dis pas ça parce que mon fillot en fait partie, je le pense vraiment!!)

                                                                                         

"Y a pas à dire, quelle pleurnicheuse tu fais, Momo ! "
"Les morts ne peuvent pas pleurer, alors je pleure à leur place."

Repost 0
Published by Julie - dans Livres & Mangas
commenter cet article

Compteur

Il y a    personne(s) égarée(s) sur ce blog!

Recherche

Là où j'aime me balader

 

header_home_tmpphpfuozMb.jpg

gohlgrinm

banniere-alethios.jpg

nanis.jpg

header_article_tmpphpieH1Gy.jpg

header_article_tmpphpUdT0TX.jpg

header_home_tmpphpat9heR.jpg

pandorre

Bandeau-g8.gif

bannierejess.jpg

http://www.lejapon.fr/bans/mediumban_lejapon-fr2.gif